La Sexualité Féminine

Saviez-vous que les femmes sont les seules à posséder un organe uniquement dédié au plaisir? Le clitoris

Oui, effectivement les femmes possèdent le clitoris,organe uniquement dédié au plaisir dont on parle beaucoup mais qui reste encore bien mystérieux.

Tout comme la sexualité féminine en général d’ailleurs. Nous vivons dans un monde de plus en plus sexualisé mais dans lequel l’intimité sexuelle ne va pas de soi, et ou il reste chez quelques un(e)s encore des tabous.

La véritable interrogation est : A quoi sert la sexualité?

Et la question la plus fréquemment posée en consultation par les femmes est “Ai-je une sexualité normale?”

Normale? Ou peut-on placer la normalité sur le plan de la sexualité? Est-ce à partir du moment où nous pratiquons un acte sexuel pour notre propre plaisir et non uniquement dans un but procréatif?

Comment les femmes vivent-elles leur sexualité de nos jours?

Si certaines femmes sont libres et pratiquent une sexualité assumée, beaucoup d’autres sont dans la retenue et le contrôle. La sexualité devrait être vécue comme “un jeu, sans enjeu” (pas de stress, de pression ou de course à la performance).

Malgré une évolution des mentalités sur la sexualité, la réalité sur le terrain est bien moins évidente.

Beaucoup de femmes se sentent considérées comme des objets et inconsciemment se doivent d’être soumises au désir de l’homme. Les femmes ont des difficultés à lâcher prise et ne s’autorisent pas à avoir des orgasmes (et oui messieurs, ce n’est pas l’homme qui fait jouir sa partenaire,mais la femme qui se donne l’autorisation de jouir en présence de l’homme) et pensent encore que la masturbation féminine est un sujet difficilement abordable.

La sexualité concerne chacun d’entre nous et fait partie de la vie de tous, alors vivez une sexualité épanouie en enlevant vos barrières et en assumant vos désirs.

Si vous rencontrez des difficultés dans votre sexualité, n’hésitez pas à venir en parler dans un espace d’écoute, de bienveillance et de non-jugement, afin qu’ensemble nous appréhendions vos résistances.

Le désir de la femme

Le premier motif de consultation chez la femme est le manque de désir. Les questions essentielles à se poser à partir delà est : « le manque de désir pour qui ? Depuis quand ?Un événement particulier s’est-il produit ? ».

Le fait de mettre en avant un rythme de vie effréné ou une surcharge de travail est bien sûr une excuse.

Il faut bien comprendre que c’est la séparation des corps, le manque de l’autre qui procure le désir. La fusion au contraire le consume.

Le problème du manque de désir est plus profond et touche en général un problème relationnel.

Afin de pouvoir retrouver le désir de l’autre, il faut commencer par communiquer et trouver la source du problème.

La compréhension du manque de libido est primordiale pour la survie du couple.

Sinon chacun va interpréter les choses à sa manière et ne plus oser s’approcher de l’autre pour ne pas paraître trop « pressant »,le silence va alors s’instaurer dans la relation, la détériorer et créer une distance dans le couple.

Afin de retrouver le désir de l’autre et avant toute forme de sexualité, il faut réapprendre à se désirer, mettre une forme de sensualité qui va passer par des caresses, de la tendresse, des massages, des jeux…

Le couple doit réussir à parler de sa sexualité, des désirs de chacun, de ce que l’un attend de l’autre, de ce que l’on aime ou pas, ou moins…

Avoir une sexualité épanouie passe avant tout par le fait d’être centrée sur soi-même. On ne peut pas ou ne doit pas faire l’amour par obligation. On fait l’amour parce qu’on en a envie et maintenir un dialogue sur la sexualité du couple permettra de maintenir ce désir.

La femme, le lien entre son corps et sa sexualité

Nous,les femmes, nous sommes confrontées au regard de l’autre, aux jugements, aux stéréotypes des magazines, aux comparaisons… J’ai trop de ventre, j’ai les fesses qui tombent, mon nez est trop long, j’ai les seins qui tombent…

Depuis plusieurs années des diktats de la mode sont venus envahir nos esprits et surtout celui des jeunes filles qui se comparent systématiquement avec telle ou telle personnalité.

Pourquoi et surtout qui a le droit de dire que telle femme a plus de charme ou de chance de réussir parce qu’elle a quelques kilos en moins.

On nous présente un modèle corporel aminci voir amaigri qui, mine de rien influe sur l’inconscient féminin.

Il faut apprendre à aimer votre corps et votre corps vous aimera. Regardez-vous dans le miroir et complimentez-vous. Aimez ce que vous voyez.

Vous pouvez vous demander quel rapport il y a entre le fait d’être bien dans son corps et le fait d’avoir une sexualité épanouie ?

Tout simplement qu’il est difficile de se sentir désirable et désirante lorsque soi-même on n’a pas un regard bienveillant envers son corps.

Il est beaucoup plus facile de laisser quelqu’un d’autre toucher ou caresser notre corps lorsque l’on se sent bien physiquement.

Toutes les crèmes de beauté ou toutes chirurgies esthétiques peuvent aider à avoir un bon rapport avec son corps mais il est évident que c’est surtout la perception que l’on a de soi et ce qui se passe dans notre tête qui est primordial.

Groupe de Parole : relation Parents/Adolescents

Le Mardi 8 janvier 2018 à 18h30 à la Bastide Malaugo – Velleron- nous organisons un groupe de parole sur la difficile relation parents/adolescents qui s’avèrent souvent conflictuelle.

Afin de rétablir ou maintenir une communication simple et savoir ou apprendre à être à l’écoute de votre adolescent, nous vous proposons de venir échanger avec d’autres parents ou adolescents  sur les problématiques rencontrées.